AUTHENTIQUEMENT SIMPLE

Cultiver la simplicité est la meilleure façon de révéler son authenticité car, quoi qu’on en dise, chaque être humain est unique, de par sa personnalité, ses expériences et bien d’autres choses qu’il acquiert ou traverse durant son existence. De ce fait, nous avons, tous autant que nous sommes, cette individualité qui nous est propre, inestimable et nous rend sans pareil(le).

Toutefois, l’Homme, ne voyant quelquefois que ce qu’il n’a pas, s’efforce parfois de trouver chez ses semblables ce qu’il juge comme idéal. Cela dit, quoi de plus normal que d’aspirer à avoir la facilité qu’ont certaines personnes à réussir, à s’illustrer ? Cependant, ce qu’on oublie, par moment, c’est qu’en raison du fait qu’ « on a d’égal que notre propre reflet dans un miroir », on ne peut valablement s’approprier l’aisance d’autrui de la même façon que celui-ci l’a acquise. Donc, il nous faut suivre notre propre chemin, sans prendre de raccourci au risque de s’égarer ou d’être confronté plus tard aux conséquences de notre tricherie.

Dans cette perspective, vaut-il mieux s’exprimer en tout temps et en toute occasion avec ses propres paroles plutôt que d’emprunter celles des autres et faire comme si c’était les nôtres. Pour se rendre compte à quel point, aujourd’hui, les personnes qui nous entourent ont recours aux pensées des autres, sur Facebook par exemple, copiez un commentaire « un peu trop élaboré » et collez-le dans la barre de recherche de Google. Que voyez-vous ? Des propos appartenant à un grand penseur ou à un internaute lambda. Or, utiliser les propos d’autrui sans mentionner qu’ils ne sont pas les nôtres est considéré comme du plagiat, une pratique sanctionnée par la loi.

Au bout du compte, refuser d’adopter la simplicité de peur de ne pas être à la hauteur ou suffisamment intéressant, peut nous conduire sur des voies où il n’est plus question d’être simple, mais d’être intègre. L’option de la dissimulation plutôt que celle de la franchise, n’est-elle pas, quelque part, ce qui pousse certains individus à avoir pour doctrine le m’as-tu-vu qui les force à vivre au-dessus de leurs moyens ou les oblige à des efforts incommensurables pour cacher leurs véritables conditions de vie? Le rejet de la sobriété sans démesure ne se pose-t-il pas comme cette insatiable soif qui conduit d’autres sur la voie du charlatanisme où il leur ait promis richesse et prospérité en échange de vies humaines ou de pratiques inavouables?

En définitive, le choix de la simplicité ne revient pas seulement à opter pour la modération et à se contenter de ce qu’on a. Mine de rien, c’est un choix qui va de pair avec des vertus très recherchées comme la droiture, l’intégrité ou la modestie.
La simplicité sonne comme dépourvue d’éclats mais c’est en l’adoptant qu’on a davantage de chances de rayonner par nos propres accomplissements.

Bruce Lee l’a si bien expliqué : « On n’accumule pas, on élimine. Ce n’est pas une augmentation quotidienne mais une diminution quotidienne. Le sommet de l’éducation ramène toujours à la simplicité ».


Crédit photo:

FlickrFriday: Keep it Simple by elPadawan (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0/)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s