POURQUOI SE DÉRANGER POUR VOTER ?

À la Une

Comme vous le pensez peut-être tout comme moi, ce n’est pas parce qu’on nous a gracieusement offert une canne à pêche que naitra en nous l’envie de pêcher, voire la détermination suffisante pour aller jeter un hameçon dans l’eau et attendre des heures durant sans rien faire. Le droit de vote est à peu près à cette image, l’ennui en moins si on se fie à l’effervescence qui accompagne chaque rendez-vous électoral. En effet, beaucoup d’entre nous ont découvert en naissant dans ce bas monde le droit de voter ; puis nous en avons bénéficié par la suite une fois devenu majeur[1]. Ainsi, d’un claquement de doigt et sans effort, aucun, si ce n’est celui de prendre de l’âge, nous avons obtenu comme nos semblables l’aptitude de décider qui doit diriger notre commune, notre région, notre pays. Lire la suite « POURQUOI SE DÉRANGER POUR VOTER ? »

LE MASSACRE D’OGOSSAGOU OU LE VISAGE HIDEUX QUE PREND LA CRISE MALIENNE

À la Une

Même mis en face de la dépouille d’un être cher, il arrive de ne pas réaliser encore qu’on ne le reverra plus. A cet instant, accroché à un espoir insensé, on pense avoir encore beaucoup à lui dire et tout autant de choses à vivre ensemble. D’ailleurs, couché là paisiblement, comme endormi, où pourrait-il bien partir ? Mais quand vient le moment de mettre le défunt sous terre, là on comprend qu’il s’en est allé pour un voyage sans retour. On aura beau tenter de se convaincre qu’il sera mieux au paradis que sur la terre des hommes ou qu’il se réincarnera ou encore que la mort est une réalité qu’on ne peut qu’accepter ou toute autre conviction que l’esprit humain se murmurait pour se consoler, cela n’atténuera pas la douleur. L’un des seuls véritables réconforts à cette souffrance est peut-être l’oubli mais Dieu seul sait combien de temps celui-ci peut mettre avant d’agir, parce qu’à supposer qu’on s’efforce d’être heureux, le bonheur lui-même nous rappellera que nous profitons d’une chance dont nos regrettés proches ne bénéficieront plus. Lire la suite « LE MASSACRE D’OGOSSAGOU OU LE VISAGE HIDEUX QUE PREND LA CRISE MALIENNE »

UN REMÈDE CONTRE LE MALAISE ÉLECTORAL IVOIRIEN : UN HOMME PROVIDENTIEL À LA TÊTE DE LA C.E.I. ?

En Côte d’Ivoire, l’actualité politique a été marquée ces derniers temps par les élections municipales et régionales dites élections couplées qui se sont tenues le 13 octobre dernier. Le moins que l’on puisse dire c’est que ces échéances électorales sont loin de s’être passées sans accrocs. Plusieurs incidents sont à déplorer dont des pertes en vies humaines. Il y aurait eu des fraudes, des électeurs empêchés de voter, des urnes détournées et bien d’autres troubles qui ne sont point propices au bon exercice de ce droit démocratique qu’est celui du vote.

Comme on pouvait logiquement s’y attendre, une bonne partie de la population et de la classe politique pointe du doigt la Commission Électorale Indépendante (C.E.I.). Après tout, n’est-ce pas cette institution qui est chargée de veiller à l’organisation et au bon déroulement des opérations électorales et référendaires (art. 2 de la loi n°2001-634) ? De ce fait, lorsqu’on constate que lesdites opérations ne se sont pas déroulées pour le mieux, la C.E.I. est de ceux que l’on doit voir comparaitre dans le box des accusés. Bien entendu, des voix suggèrent, comme il est de coutume dans ce genre de situations, la démission des hauts responsables de cette commission dont l’actuel Président, Youssouf Bakayoko. Allant aussi vite en besogne qu’un cœur brisé cherchant à trouver le réconfort dans une nouvelle relation qu’il espère prometteuse, ces mêmes voix ont suggéré le nom de diverses personnalités qui auraient les compétences et l’intégrité requises pour diriger la C.E.I, en d’autres termes un homme providentiel (ou une femme ne sait-on jamais). Lire la suite « UN REMÈDE CONTRE LE MALAISE ÉLECTORAL IVOIRIEN : UN HOMME PROVIDENTIEL À LA TÊTE DE LA C.E.I. ? »

MON CANDIDAT IDÉAL

Pensée à la faveur de l’élection présidentielle malienne à venir, #MonCandidatIdéal est une initiative consistant à laisser les internautes maliens/maliennes exposer les qualités que devraient avoir selon eux le candidat idéal, celui-là même qui à la tête du pays, sera le plus à même de relever les nombreux défis auxquels le Mali doit faire face.
Objectif : indiquer à ceux/celles qui sont lancé(e)s dans la course pour la magistrature suprême ce que leurs concitoyens attendent de celui ou celle qui prendra les rênes du pouvoir. Il n’est donc aucunement question de faire campagne pour une personne nommément désignée ou fidèlement décrite. Par conséquent, cette démarche est tout ce qu’il y a de plus apolitique et relève d’un acte citoyen passant par la simple expression de ce que l’on considère comme le meilleur. Lire la suite « MON CANDIDAT IDÉAL »