QUE NUL NE LISE CECI, S’IL N’A CONNU LE GOUMIN (CHAGRIN D’AMOUR) !

Vous êtes en manque d’amour ? Vous voulez une relation durable ? Vous recherchez l’âme sœur ? Cependant, malgré vos efforts couplés à votre dévotion, les individus du sexe opposé vous déçoivent. Rassurez-vous, nous avons la solution à votre problème. Mieux encore, nous allons vous proposer une thérapie à la fois gratuite et efficace qu’il est possible d’appliquer quels que soient vos moyens et votre situation. En effet, il suffit de suivre les conseils d’un coach à la renommée internationale, aux méthodes universelles et à la dimension historique. Sans plus de suspense, nous vous présentons le « goumin » (ou chagrin d’amour dans le jargon ivoirien). Lire la suite « QUE NUL NE LISE CECI, S’IL N’A CONNU LE GOUMIN (CHAGRIN D’AMOUR) ! »

LE MASSACRE D’OGOSSAGOU OU LE VISAGE HIDEUX QUE PREND LA CRISE MALIENNE

Même mis en face de la dépouille d’un être cher, il arrive de ne pas réaliser encore qu’on ne le reverra plus. A cet instant, accroché à un espoir insensé, on pense avoir encore beaucoup à lui dire et tout autant de choses à vivre ensemble. D’ailleurs, couché là paisiblement, comme endormi, où pourrait-il bien partir ? Mais quand vient le moment de mettre le défunt sous terre, là on comprend qu’il s’en est allé pour un voyage sans retour. On aura beau tenter de se convaincre qu’il sera mieux au paradis que sur la terre des hommes ou qu’il se réincarnera ou encore que la mort est une réalité qu’on ne peut qu’accepter ou toute autre conviction que l’esprit humain se murmurait pour se consoler, cela n’atténuera pas la douleur. L’un des seuls véritables réconforts à cette souffrance est peut-être l’oubli mais Dieu seul sait combien de temps celui-ci peut mettre avant d’agir, parce qu’à supposer qu’on s’efforce d’être heureux, le bonheur lui-même nous rappellera que nous profitons d’une chance dont nos regrettés proches ne bénéficieront plus. Lire la suite « LE MASSACRE D’OGOSSAGOU OU LE VISAGE HIDEUX QUE PREND LA CRISE MALIENNE »

DÉSIRER, RIEN QUE DÉSIRER SANS CONCRÉTISER

Beaucoup connaissent les bienfaits de l’honnêteté et de la générosité que sont la confiance de l’autre ainsi que sa reconnaissance. Dans le même temps, tous ne sont pas prêts à en payer les contreparties que sont le refus de la facilité auquel s’ajoute le don de soi. Pas disposés à payer le prix mais partant pour en savourer les fruits !

Comme quoi, il n’est pas rare que le rêveur rêve sans pour autant se donner la peine de faire de sa rêverie une réalité établie. Pas inhabituel non plus, le désir pour un homme d’avoir la meilleure femme pour lui sans jamais bien assimiler le fait qu’il faudra constamment se donner la peine de prouver qu’il est le plus méritant des prétendants. Lire la suite « DÉSIRER, RIEN QUE DÉSIRER SANS CONCRÉTISER »

DE LA CHANCE AU REGRET

Les codes PIN nous laissent le loisir de nous tromper trois fois alors que dans bien des cas, la vie ne nous autorise parfois qu’un seul essai. Après quoi, ceux qui n’ont pas su saisir leur chance n’ont leurs yeux que pour pleurer ou n’ont d’autre choix que de passer à autre chose en tirant les leçons qui s’imposent mais qu’ils n’auront pas forcément l’occasion de mettre en pratique dans le futur. Lire la suite « DE LA CHANCE AU REGRET »

8 MARS, QU’ES-TU?

Quand arrive la date du 8 mars, ne vous êtes-vous jamais dit que tout le monde a sa propre perception quant à la signification à donner à cette journée ? Entre ce que disent les médias et ce qui est dit par les masses, il y a comme une cacophonie sur le sens donné à cette journée internationale, tout comme sa dénomination même semble ne pas faire l’unanimité. Que dire de l’attitude de ceux qui décident de marquer ce jour d’une pierre blanche? Au rang de ceux-là, des féministes appellent à la consternation et l’indignation alors que d’autres s’adonnent à une célébration semblable à la fête des mères ou à la Saint Valentin. Ainsi peut-on dire sans se tromper que comme à l’accoutumée, l’officiel ne tient pas l’officieux. Pour preuve, en Côte d’Ivoire, bien que la polygamie soit officiellement interdite, elle est officieusement pratiquée. De même, à une époque où la sensibilisation sur le SIDA était omniprésente dans les médias, cette maladie présentée par les autorités publiques et scientifiques comme un redoutable fléau, était regardée par certains individus comme un « Syndrome Inventé pour Décourager les Amoureux ».

Là où cette institution qu’est le mariage n’a pu faire l’objet de consensus par la force de la loi, quand ce qui a été présenté par des experts comme le pire en plus d’avoir coûté la vie à d’innombrable personnes a malgré tout été moqué, ce n’est certainement pas le 8 mars qui sera accepté par tout le monde comme « journée internationale des femmes » telle que décrétée officiellement par l’ONU. Lire la suite « 8 MARS, QU’ES-TU? »

LE CONSEILLER, UN ARBRE À CONSEILS DONT LES FRUITS N’ONT PAS BESOIN D’ÊTRE ALLÉCHANTS POUR ÊTRE SAVOUREUX

Strip WP fr (version 2)

« Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais » est une phrase que nous connaissons aussi bien qu’un fan de mangas connait les chansons de dessins animés japonais sans pour autant comprendre un seul mot de cette langue. Cependant, contrairement aux fans de mangas, bien d’entre nous ne connaissent pas cette phrase parce qu’ils apprécient la façon dont elle résonne à l’oreille, à plus forte raison ce qu’elle signifie. Tout au contraire, il s’agit plutôt d’une réalité à laquelle on est malheureusement confronté à un moment ou un autre quand des personnes attendent de nous, dans une situation donnée, ce qu’elles ne prennent pas la peine de faire quand elles se retrouvent elles-mêmes dans un cas de figure similaire.

De leur part, n’est-ce pas malhonnête ? Hypocrite ? Malveillant ? Il y a de tout cela peut-être, voire bien d’autres méchancetés, ou seulement une seule de ces possibilités ou encore aucune d’entre elles. Lire la suite « LE CONSEILLER, UN ARBRE À CONSEILS DONT LES FRUITS N’ONT PAS BESOIN D’ÊTRE ALLÉCHANTS POUR ÊTRE SAVOUREUX »

DIEU CRÉA LE MALI ET SE MIT À RIRE

         « Dieu créa le Mali et se mit à rire ». Voilà ce que je pouvais entendre de la bouche de certaines personnes lorsque je me trouvais encore au Mali, il y a quelques temps. Cela dit, vous vous demandez sans doute : De quoi riait-il ou rit-il encore aujourd’hui ? Selon les pessimistes qui ne se lassent jamais de le dire, le Créateur s’amuserait des tares qui minent la société malienne, autrement dit la corruption, l’incivisme, la mauvaise gouvernance, etc. En bref, toutes ces misères dont les fils et filles du faso (la patrie) seraient les seuls artisans. Après tout, qui ne serait pas tenté de rire de quelqu’un qui se met la corde autour du cou en prétendant porter une cravate. Bien-sûr, cela reste toujours plus drôle que dangereux tant que l’intéressé(e) ne décide pas de se suspendre dans le vide avec cette corde toujours attachée à son cou. Cette image, vous l’aurez compris, est celle d’un suicide dans la mesure où un citoyen qui par intérêt personnel, va à l’encontre de ses obligations et piétine les droits de ses compatriotes, contribue à l’autodestruction de sa société.

En tout état de cause, on peut se demander si avec la crise sociopolitique qui secoue actuellement la nation malienne, le prétendu Seigneur évoqué par les défaitistes n’est pas désormais plus attristé que rieur. Car, avec cette crise, ce qui est mis à mal c’est l’un des plus grands trésors dont les Maliens pouvaient se vanter : la cohésion sociale. Lire la suite « DIEU CRÉA LE MALI ET SE MIT À RIRE »

LE LION OU LE BAOBAB

Le lion ou le baobab ! Non, il ne s’agit pas d’un sondage pour déterminer lequel vous aimez. Au passage, désolé pour les gourmands, il n’est pas non plus question de savoir si vous préférez le kédjénou* de lion ou la sauce à la feuille baobab (d’ailleurs, ces recettes n’existent probablement pas**). Il est question plutôt de savoir auquel des deux chacun peut s’identifier. Nous précisons bien, seulement s’identifier et non se transformer. Autant dire que nous n’avons aucune expertise en sorcellerie sinon plutôt que d’écrire ces lignes, nous nous serions contentés de vous gbasser (lancer un sort en nouchi***) pour obtenir vos « j’aime » et les éloges qui vont avec. Ces éclaircissements apportés revenons à nos moutons ou plus exactement au lion et au baobab. Lire la suite « LE LION OU LE BAOBAB »

UN REMÈDE CONTRE LE MALAISE ÉLECTORAL IVOIRIEN : UN HOMME PROVIDENTIEL À LA TÊTE DE LA C.E.I. ?

En Côte d’Ivoire, l’actualité politique a été marquée ces derniers temps par les élections municipales et régionales dites élections couplées qui se sont tenues le 13 octobre dernier. Le moins que l’on puisse dire c’est que ces échéances électorales sont loin de s’être passées sans accrocs. Plusieurs incidents sont à déplorer dont des pertes en vies humaines. Il y aurait eu des fraudes, des électeurs empêchés de voter, des urnes détournées et bien d’autres troubles qui ne sont point propices au bon exercice de ce droit démocratique qu’est celui du vote.

Comme on pouvait logiquement s’y attendre, une bonne partie de la population et de la classe politique pointe du doigt la Commission Électorale Indépendante (C.E.I.). Après tout, n’est-ce pas cette institution qui est chargée de veiller à l’organisation et au bon déroulement des opérations électorales et référendaires (art. 2 de la loi n°2001-634) ? De ce fait, lorsqu’on constate que lesdites opérations ne se sont pas déroulées pour le mieux, la C.E.I. est de ceux que l’on doit voir comparaitre dans le box des accusés. Bien entendu, des voix suggèrent, comme il est de coutume dans ce genre de situations, la démission des hauts responsables de cette commission dont l’actuel Président, Youssouf Bakayoko. Allant aussi vite en besogne qu’un cœur brisé cherchant à trouver le réconfort dans une nouvelle relation qu’il espère prometteuse, ces mêmes voix ont suggéré le nom de diverses personnalités qui auraient les compétences et l’intégrité requises pour diriger la C.E.I, en d’autres termes un homme providentiel (ou une femme ne sait-on jamais). Lire la suite « UN REMÈDE CONTRE LE MALAISE ÉLECTORAL IVOIRIEN : UN HOMME PROVIDENTIEL À LA TÊTE DE LA C.E.I. ? »

MON CANDIDAT IDÉAL

Pensée à la faveur de l’élection présidentielle malienne à venir, #MonCandidatIdéal est une initiative consistant à laisser les internautes maliens/maliennes exposer les qualités que devraient avoir selon eux le candidat idéal, celui-là même qui à la tête du pays, sera le plus à même de relever les nombreux défis auxquels le Mali doit faire face.
Objectif : indiquer à ceux/celles qui sont lancé(e)s dans la course pour la magistrature suprême ce que leurs concitoyens attendent de celui ou celle qui prendra les rênes du pouvoir. Il n’est donc aucunement question de faire campagne pour une personne nommément désignée ou fidèlement décrite. Par conséquent, cette démarche est tout ce qu’il y a de plus apolitique et relève d’un acte citoyen passant par la simple expression de ce que l’on considère comme le meilleur. Lire la suite « MON CANDIDAT IDÉAL »